Filtrer par type

Utilisation de la gestion par écosystème comme stratégie d'adaptation au Conseil de gestion des pêches du Pacifique

Créé: 4 / 29 / 2010 - Mise à jour: 7 / 10 / 2019

Photos attribué à LASZLO ILYES. Incorporé ici sous les Creative Commons Attribution 2.0 Générique Licence. Aucune approbation par le donneur de licence implicite.

Résumé

Le Conseil de gestion des pêches du Pacifique examine les effets du changement climatique sur la gestion des pêches au moyen d’un plan de gestion des écosystèmes par écosystème, finalisé en avril 2013. Entre autres choses, ce plan prend en compte les impacts du changement climatique sur la pêche.

Contexte

Le Conseil de gestion des pêches du Pacifique a cinq plans de gestion de la pêche (PGF) pour le poisson de fond (sébaste, poisson plat, poisson rond, requin et raie); saumon (p. ex., saumon quinnat et saumon coho); espèces hautement migratoires (par exemple thons, requins, espadons, mahi mahi); Flétan du Pacifique; et les espèces pélagiques côtières (par exemple, l’anchois, le calmar de marché, la sardine du Pacifique, le Pacifique et le chinchard, le krill). Le changement climatique est considéré comme un élément accessoire de ces PGF; Bien que cela ne soit pas clairement distingué en tant que menace spécifique pour les stocks de poissons, les efforts du Conseil réduisent la pêche en tant que facteur de stress pour l'écosystème marin. Le Conseil s'est engagé dans un processus de sept ans visant à élaborer une approche écosystémique de la gestion des stocks de poisson dans les eaux au large des côtes de Washington, de l'Oregon et de la Californie. La gestion écosystémique telle que définie par le Conseil «reconnaît les interactions physiques, biologiques, économiques et sociales entre les composants affectés de l'écosystème et tente de gérer les pêcheries de manière à atteindre un éventail d'objectifs sociétaux stipulés, dont certains peuvent être en concurrence. "Un écosystème de gestion des pêcheries, par conséquent, prend en compte les interactions entre les espèces (dynamique du réseau alimentaire prédateur-proie), l'habitat, les effets de la pêche sur les stocks et la qualité de l'habitat, les éléments d'incertitude et le recours aux précautions, ainsi que les effets d'autres facteurs de stress, y compris le climat changement, sur la biologie et l'écologie des poissons. L’élaboration de ce plan a permis au Conseil d’examiner divers éléments naturels et anthropiques susceptibles d’affecter la conservation et la productivité de la pêche.

Exécution

Le Conseil a voté pour la première fois en novembre 2006 sur la création d’un plan d’écosystème de pêche (FEP). Le développement a été retardé jusqu'à l'obtention d'un financement; par 2009, le Conseil a bénéficié du soutien financier de la NOAA pour créer un plan qui compléterait les PGF existants, «[aider] avec la planification de la recherche et des orientations stratégiques pour l'ensemble de la côte et [créer] un cadre pour les rapports de situation sur la santé de la côte ouest écosystèmes »(vue d'ensemble PFMC EBM). Le Conseil a créé deux groupes: l'équipe de développement du plan d'écosystème (EPDT) et le sous-panneau consultatif des écosystèmes (EAS). L'EPDT était composé de membres de 13, comprenant des analystes des politiques et des scientifiques de gouvernements d'État, fédéraux et tribaux. L'EAS était composée de membres de 11, représentant les intérêts de l'industrie, de la politique et de la conservation des États et des tribus. L’EPDT et l’EAS ont été chargés d’élaborer des buts et objectifs pour le EFMP. Leurs tâches spécifiques consistaient à rassembler des informations de pointe sur la gestion écosystémique, à examiner les PGF existants à la recherche d'exemples de gestion écosystémique, à trouver des outils pouvant être utilisés dans l'élaboration du PEF et à examiner d'autres outils écosystémiques. efforts de gestion des autres conseils de gestion des pêches. En avril 2013, les membres du Conseil ont officiellement adopté le FEP actuel.

Résultats et conclusions

Le FEP a été conçu pour être itératif et s’adapter à mesure que de meilleures informations scientifiques deviennent disponibles. Chaque année, le Conseil examine le plan, examine les problèmes émergents et évalue les priorités. Tous les cinq ans, le FEP doit faire l’objet d’un examen approfondi. Parmi les facteurs climatiques considérés comme prioritaires pour le Conseil figurent les effets de la variabilité interannuelle et décennale (par exemple, l'oscillation australe El Niño [ENSO], l'oscillation décennale du Pacifique [AOP]), la température, le pH, l'oxygène et les remontées. Bien que le FEP ne soit pas de nature normative, il servira de document de planification stratégique pour introduire des éléments de gestion écosystémique dans le programme et les plans du Conseil de manière progressive.

Statut

Informations collectées à travers des interviews et des publications. Dernière mise à jour Août 2016

Citation

Gregg, RM (2010). Utilisation de la gestion par écosystème comme stratégie d'adaptation au Conseil de gestion des pêches du Pacifique [Étude de cas sur un projet du Conseil de gestion des pêches du Pacifique]. Produit d'EcoAdapt Programme sur l'état de l'adaptation. Extrait de CAKE: http://www.cakex.org/case-studies/using-ecosystem-based-management-adapt... (Dernière mise à jour août 2016)

Mots clés

Echelle du projet:
Multilatéral / Transfrontalier
National / Fédéral
Régional / sous-national
Secteur adressé:
Conservation / Restauration
Cibler les changements climatiques et leurs impacts:
Biodiversité
Culture / communautés
Récolte de pêche
Inondations
Étendue de l'habitat
Espèces envahissantes / non indigènes, ravageurs
L'acidification des océans
Concentrations d'oxygène (hypoxie)
Le niveau de la mer monte
Espèces préoccupantes
Approvisionnement en eau
Température de l'eau
Type de climat:
Tempéré
semi-tropical
Délai:
5-10 ans
Type d'action / stratégie d'adaptation:
Gestion des ressources naturelles / conservation
Intégrer le changement climatique dans les politiques de récolte / prise
Intégrer le changement climatique dans les règles relatives à l'habitat essentiel / les plans de rétablissement des espèces
Intégrer le changement climatique dans les exigences relatives aux déclarations d'impact sur l'environnement
Réduire les facteurs de stress non climatiques
Capacité? bâtiment
Effectuer / collecter des recherches, des données et des produits supplémentaires
Focus taxonomique:
Coraux
Poissons
Autres invertébrés
Cadre sociopolitique:
mobilier urbain
Rural
Stade d'effort:
Avoir complété un

Traduire cette page